Le mot du président

Maçon fiscaliste ou électricien percepteur ?

 

Nous sommes en colère !

Avec le prélèvement à la source, l’Etat nous demande d’avoir le rôle de percepteur !

Chacun son boulot !

La CAPEB et l’U2P (union des entreprises de proximité), viennent de lancer une campagne contre la complexité administrative induite par le prélèvement à la source.

Il faut reconnaître qu’aujourd’hui un chef d’entreprise artisanale est à la fois DRH, directeur financier, directeur technique, spécialiste des achats, as du commerce et pros des assurances, il ne manquait plus qu’il devienne fiscaliste voire percepteur !

L’Etat devrait pouvoir entendre cette inquiétude. Que diraient les agents du trésor public si le ministère demain, leur demandait de répondre aux besoins de rénovation des logements des contribuables en installant des douches ou en changeant les fenêtres ? ils seraient légitimement froissés de cette confusion des registres.

De même le menuisier ne s’imagine pas fiscaliste, ni le carreleur percepteur. C’est une question de compétence mais surtout de responsabilité !

Affaire à suivre……

Nous demandons au gouvernement des simplifications à ce dispositif pour éviter le mélange des genres !

 

Plus forts. Ensemble !

Bernard François

Artisan couvreur

Président de la CAPEB Hérault

Vice-président de la CAPEB Occitanie